• Le Roman de Tristan et Iseut

    17

     

    Une histoire digne d’être racontée

    A partir des fragments épars retrouvés de la légende de Tristan et Iseut, Joseph Bédier – philologue romaniste français du XIX-XXème siècle, spécialiste de la littérature médiévale – n’a pas simplement joué un rôle de traducteur dans la rédaction du livre et Le Roman de Tristan et d’Iseut, mais s’est également évertué à s’imprégner de l’un des morceaux littéraires préservés. Il s’est effectivement largement appuyé sur celui de Béroul, avant d’octroyer au centre du récit de ce dernier, un commencement et une fin en adéquation avec l’esprit Celtique originel.
    Gaston Paris affirme dans la préface que « Le Tristan et l’Iseut de Béroul, ressuscités par M. Bédier avec leurs costumes et leurs allures d’autrefois, avec leurs façons de vivre, de sentir et de parler moitié barbares moitié médiévales, seront pour les lecteurs modernes comme les personnages d’un vieux vitrail, aux gestes raides, aux expressions naïves, aux physionomies énigmatiques » mais que « derrière cette image, marquée de l’empreinte spéciales d’une époque, on voit, comme le soleil derrière le vitrail, resplendir la passion toujours identique à elle-même, qui l’illumine et la fait flamboyer tout entière ». Comme s’il avait le dessein de résumer le projet du philologue, Gaston Paris rajoute : « C’est donc un poème français du milieu du douzième siècle, mais composé à la fin du dix-neuvième, que contint le livre de M. Bédier. »

    Évocatrice, la merveilleuse, poignante, tragique, involontaire, éternelle romance des deux amants prouve l’étendue de sa beauté, de sa puissance, de sa magie à travers les lignes de l’aventure inoubliable retranscrite grâce au délicat travail de Joseph Bédier.
    Les chapitres s’enchainent habilement au rythme de l’impossible idylle et apportent leurs lots de surprises.
    Des sentiments divers de lecture se créent, alors, atour de personnages attachants que des péripéties, où la loyauté et le courage affrontent la couardise et la félonie, attendent.
    Le symbolisme, qui agrémente l’histoire dans son intégralité, charme par la force de ses messages.
    La narration simple, épurée, singulière touche. La manière de présenter le futur avant que l’action à venir ne se déroule est presque jouissive et réconfortante à l’instant où la promesse finale de la justice se dessine à l’horizon.
    Chargée en émotion, la dernière scène, digne des plus grandes tragédies, bouleverse. Il en va évidemment de même pour de nombreux épisodes; d’autant plus les précieux passages gorgés de métaphores magnifiquement bien tournées, trouvées, placées.

    Joseph Bédier - Laura des mots

    Le lecteur doit néanmoins s’habituer à l’écriture désuète proposée par l’auteur, afin d’en apprécier les couleurs, la richesse, l’éclat. Comme le souligne Gaston Paris au sujet des protagonistes et de leurs images figées dans le temps, l’écrit authentique possède lui-même une aura d’antan particulière appréciable. Il est par conséquent nécessaire de prendre en considération ce constat pour appréhender correctement l’entrée dans un univers aux trésors insoupçonnés.
    Si le dernier épisode marque indéniablement les esprits, la destinée d’Iseut dans le contexte s’avère trop abrupte. En ce sens, les dernières lignes larmoyantes de la fin déçoivent. Il en est de même pour certains passages parfois excessivement brefs. Toutefois, la narration telle qu’elle apparaît peut paradoxalement offrir une plus-value à l’ensemble, puisque son originalité – ou sa forme – proche de la formulation des contes, a le pouvoir de charmer.
    Le dernier détail désavantageux concerne la première de couverture de l’ensemble des collections qui aurait visiblement tendance, esthétiquement parlant, à rebuter à tort les potentiels intéressés.

    laura des mots

    Les curieux d’histoire et de poésie, ainsi que les amoureux des passions interdites, trouveront aisément dans Le Roman de Tristan et Iseut les clés d’une émotion dont l’intensité n’a d’égal que la pureté vibrante de son essence.

     Le Roman de Tristan et Iseut - Laura des mots

    Site :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_B%C3%A9dier